UTILIKILT (1)

Voici venir le projet Utilikilt!
Bon je n’ai pas le droit de l’appeler comme ça, Utilikilt est une marque déposée…

Alors, cékoitèce que cette bête là?
C’est un kilt. Utile. Comme son nom l’indique…
En résumé, un kilt non traditionnel, pas fait en tartan 100% pure laine qui coûte lapoduku mais en coton bien costaud, avec des plis plus larges et un tablier plus étroit que les kilts écossais, un poil plus long, et surtout, pour le modèle qui va me servir de référence, avec des poches partout partout partout!

Plus de détails? C’est par ici, sur le site commercial de la marque Utilikilts.
Plus de photos? C’est par là, sur mon tableau Pinterest du projet.

J’en suis où? Bien avancée, déjà…
Le brainstorming a commencé à l’automne, les fournitures achetées fin novembre, et les croquis réalisés la semaine dernière.
J’ai attaqué les gros travaux, calcul des plis et coupe du tissu vendredi dernier, et enchaîné aujourd’hui avec le problème le plus épineux du kilt: le montage des poches cavalières!

Normalement, un kilt, c’est un basique rectangle de tissu qui fait tout le tour du corps, tout plissé sauf un bout plat devant (le tablier).
Oui, mais c’était trop beau… Des poches cavalières, ça se construit pris en sandwich dans la couture de côté du vêtement… J’aurais bien aimé trouver une solution de continuité, mais je n’en avais jamais faites, alors je n’ai pas tenté le diable.
J’ai utilisé une fois de plus un tuto du site coupe-couture, ce site est vraiment une merveille, très clair, très précis, très détaillé, il vous prend par la main et vous accompagne en photos, sans sauter la moindre étape.

Admirez-moi ces jolis raccords de rayures au cordeau:

Reviendez demain, y aura d’autres photos… je vais faire les ourlets et marquer les plis!

Publicités