Murder Party en 1910: le retour du Combishort!

Comme le corset est en panne, teinture des rubans et commande de baleines oblige, il est temps d’avancer sur les autres parties du projet: les dessous.

Depuis mon dernier article sur le sujet, j’ai mesuré mon coupon de soie, quantité insuffisante, snif!
Mais j’ai aussi fait un petit tour chez Tissus Myrtille et trouvé de quoi faire mes dessous: coton fin écru pour le combishort, voile de coton taupe pour le jupon.

Puis je me suis rappelée que j’avais un grand coupon de broderie anglaise blanc cassé qui attendait d’être transformé en blouse…

Petite fouille et tri des diverses dentelles en stock, et voici le résultat de la pêche miraculeuse:

Gros plan sur les dentelles: celle du haut est une récup décousue hier soir d’une paire de manches lacées immonde que je n’ai jamais utilisées, celle du bas, possiblement faite au crochet, vient de chez Emmaüs. La bande de crochet sera utilisée comme entre-deux à la taille, entre l’empiècement de hanches et le volant des jambes, le long des coutures côté, et ailleurs entre les morceaux de coton uni et de broderie anglaise… La petite dentelle bordera les volants des jambes (j’en ai 4 morceaux, ça tombe bien!)

Rappel des 2 principaux modèles dont je vais m’inspirer, le haut de gauche avec le bas de droite:

Pour patronner le haut, j’ai retrouvé par hasard la semaine dernière un chemisier qui a la bonne forme et me va comme un gant.

Pour cintrer le dos, et pour l’empiècement des hanches, j’utilise des patrons de lingerie 1897. Et pour les jambes, ça va être de l’impro puisque pas moyen de savoir comment c’est construit… Je n’ai trouvé qu’un seule illustration de ce type de jambes volantées, une gravure intitulée « pantalon ballerine » dans un magazine de mode ancien.

J’ai déjà coupé l’empiècement dos et devant, en utilisant le patron de ceinture des culottes ouvertes 1897, que j’ai rallongé de 15cm pour qu’il descende jusqu’en bas de mon corset, histoire de ne pas avoir trop de volume coincé dessous. Le dos est d’une seule pièce, le devant en 2 parties, avec un rajout de 3cm sur chaque pièce au milieu devant pour la patte de boutonnage. L’empiècement se trouve être pile à la mesure de mon dos, j’ai rajouté 1cm pour l’aisance, et les 2 parties devant et dos seront raccordées par un entre-deux de ma dentelle au crochet.

L’assemblage sera fait à l’ancienne! Je possède plusieurs pièce de lingerie fine début de siècle (merci Maman!), qui sont trop petites pour moi et trop délicates pour être portées, mais une source précieuse d’informations sur les méthodes de construction de l’époque: chaque morceau (corps, manches, cols, ceinture etc…) a un bord finement roulotté, et est relié à son voisin par une bande de petites brides brodées (je rajouterai une photo ici plus tard, j’ai oublié d’en faire).

Je ne vais évidemment pas broder toutes ces brides, j’en aurais pour des heures et l’échéance du projet est trop courte! Je truande donc en utilisant ma dentelle ancienne en guise d’entre deux; pour les bords des pièces, je vais tester le roulotté machine (avec un point zigzag), sinon je le ferai à la main…

Publicités

Une réflexion sur “Murder Party en 1910: le retour du Combishort!

  1. et ben dis donc … ça va être magnifique
    Pour la partie pantalon je pense qu'il n'y a pas de « mystère » caché, je crois que c'est juste un pantalon bouffant, ça doit être la découpe oblique du côté qui donne l'effet original;
    En tout cas c'est vraiment beau. Bon courage 😀
    Betty

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s