Murder Party en 1910: Rêvons un peu

Ah, si j’étais riche…
Si j’étais riche, je me ferais une «tea-gown», toute en dentelle comme ces deux modèles:

Mais la belle dentelle, ça coûte un bras. A moins de gagner au loto, ça ne rentrera pas dans mon budget serré. Plan B, aller jeter un œil au rayon voilages et rideaux de mon marchand de tissus, on ne sait jamais…

Ah, si j’avais du temps…
Si j’avais le temps, je me ferais une robe du soir, toute brodée dans le style Art Nouveau (mon préféré!).

Mais la Murder Party est pour cet automne, et avec moins de 3 mois pour le projet entier (sous-vêtements, corset et robe), c’est mission impossible!

Ah, si j’étais une princesse…
Si j’étais une princesse, j’aurais un coach personnel, pas de kilos superflus et donc un dos musclé et en bon état. Et je pourrais me faire faire un corset édouardien par une vraie corsetière. Et je me ferais cette robe-là:

Mais je ne suis pas une princesse, et j’aurai un corset droit. 😦

Alors je vais être raisonnable. Selon ce que je trouverai comme tissus, je m’orienterai soit sur une robe d’après-midi, en drap, soit sur une tea gown simple en voile de coton, soit sur une robe du soir en satin recouverte de voile imprimé ou tulle brodé et perlé.
Quelques exemples en vrac:

Publicités

Une réflexion sur “Murder Party en 1910: Rêvons un peu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s