Le défi d’Elfyne # 24: jupe-sarouel collaborative

En mai, porte ce qui te plaît, le défi!
mai

Ok, bon, je triche un peu aujourd’hui… ou pas? Ce sera à vous de juger.

Le vêtement d’aujourd’hui est une création à 4 mains: j’ai commandé un sarouel à une amie qui se lançait comme auto-entrepreneur (vous pouvez voir ses créations ici), et qui possédait en outre une machine à broder.

J’ai choisi le modèle: grande ampleur, grande longueur (jusque par terre, idéalement) comme sur ce modèle de Valérie Roy (Parfum du Ciel) et taille réglable (pour pouvoir perdre du poids sans perdre mon froc), trouvé le modèle pour la broderie en appliqué, et acheté les tissus chez Myrtille: un très joli drap de laine vert chiné, et un somptueux velours violet au rayon Haute-Couture (je me suis ruinée, heureusement il n’en fallait qu’un tout petit bout).

L’inspi de départ: coup de foudre!

Fanfan a ensuite réalisé le sarouel et sa broderie: elle est belle, non?

Appliqué inspiré d’une tabatière Art Nouveau

Après l’avoir porté plusieurs fois, j’ai dû me rendre à l’évidence: je n’assume pas le look sarouel, ça ne me correspond pas. Surtout que, étant donné mes grandes pattes de girafe et la longueur du tissu, il n’a pas été possible de le faire aussi long que je l’avais rêvé: on voyait donc clairement que c’était un sarouel et pas une jupe longue.
J’ai donc fini par prendre mes ciseaux et sauvagement découdre la couture du fermeture en bas, et le couloir de l’élastique des chevilles. J’ai juste lissé la ligne de découpe pour éviter d’avoir un gros décroché, mais j’ai volontairement gardé la jupe plus longue sur les côtés que devant/derrière, et fait mon ourlet au plus juste pour garder toute la longueur (bord surjeté, puis ourlet invisible main de la largeur du surjet)

Version jupe

Il me restera à revoir le système de fermeture sur les côtés: je voulais qu’il soit réglable, donc laçage, mais facile à enlever quand je vais aux toilettes, donc élastiqué. Le problème est que l’empiècement façon soufflet en velours a tendance à se tasser n’importe comment et ça fait une surépaisseur mal maîtrisée et pas très jolie, et le lacet élastique a du mal à garder son noeud, glisse, se défait… pas pratique. La question de l’élasticité n’a plus lieu d’être puisque c’est maintenant une jupe et non un pantalon, je vais donc pouvoir fixer le velours pour ne pas qu’il bourre (je ne sais pas encore comment), et remplacer l’élastique par un joli ruban, pour une fermeture lacée façon corset.

Velours côté tout bourré et devant pas flatteur pour mon gradubide!

 Si vous avez des ideés lumineuses sur comment retoucher la fermeture côté, je suis preneuse! J’espère ne pas avoir à remettre cette jupe d’ici l’automne (le vrai, je veux dire), car je trouve ça abusé de pouvoir porter une jupe en lainage très chaud un 24 mai…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s