Projet XVIIIème: les dessous (2)

Ca fait un petit moment que les fondations sont prêtes mais je ne les avais pas encore partagées ici.
Cette partie a été la plus rapide et la plus aisée de tout le projet, en moins d’un après-midi le tout était bouclé!

Outre le corps semi-baleiné, les fondations de ma robe chemise reposeront essentiellement sur un jupon pour donner un peu de tenue au voile de coton, et un « cul-de-Paris » ou « bourrelet », en gros un petit coussin en forme de croissant posé sur les fesses pour donner un peu de relief.

LE COUSSIN: 

Le bourrelet a été fait un peu au pif: mesure d’une hanche à l’autre, tracé du croissant et découpe dans deux épaisseurs de vieux drap, assemblage, bourrage avec des vieux collants filés et des chutes de tissus diverses (vous savez, tous les petits bouts agaçants qui restent après un ouvrage, trop grand pour se résoudre à les jeter, des fois que ça serve, mais trop petits pour être vraiment utiles), fermeture et montage sur un ruban à nouer à la taille.

Idéalement, le ruban devrait venir croiser devant et être noué derrière, pour éviter que le coussin glisse, tourne ou pendouille, mais j’ai découvert ça après… le mien est donc noué sur le nombril.

LE JUPON:

Pour le jupon, j’ai suivi le tuto du blog de koshka, en anglais mais très simple à comprendre grâce aux photos.
Le patron étant simplissime, (deux rectangles de la largeur du tissu!), l’ensemble découpe-épinglage-couture des plis-assemblage m’a pris une grosse demi-heure! Le fait d’avoir un tissu rayé m’a honnêtement grandement facilité la tâche, au lieu de me battre avec ma règle, j’ai juste compté les rayures pour avoir des plis réguliers et bien répartis…

Quelques photos du making of:

un panneau prêt à être piqué
épinglage des plis

les plis de devant,
fixés par une piqûre verticale de 10cm
pour rester en forme,
 et deux piqûres horizontales à  la taille.
les plis du dos,
maintenus seulement par 3 piqûres horizontales
pour pouvoir s’ouvrir librement selon le volume
(avec ou sans bourrelet)
de face, avec coussin:
ça manque un peu de volume sur les hanches?

Et voilà le résultat:

De profil, sans coussin:
fesse plate!

De profil, avec coussin:
le coussin est noué trop haut sur la fesse,
c’est aussi à ça que sert le nouage croisé
pour pouvoir le placer bas sans qu’il se sauve…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s