Projet XVIIIème : le corps semi-baleiné (2)

Dans un objectif d’investissement minimal pour cette expérimentation maximale, j’ai donc acquis le livre suivant :
Il contient à la fois le patron de la robe chemise, celui d’un corps baleiné (entièrement), et bien d’autres jolies choses de toutes périodes…
Voici la planche originale de Leloir, dont est tiré le patron du livre :

ETAPE N°1 : L’agrandissement a été fait à la main, selon plusieurs méthodes trouvées sur le net… tracer les carreaux sur la photocopie du livre agrandie à un format A4 a été une partie de plaisir. Le référencement de tous les petits points et les calculs pour passer des centimètres aux inches, fastidieux mais fastoche !L’affaire s’est corsée quand j’ai dû reproduire mon quadrillage en taille réelle sur une grande feuille (du vieux papier peint) : non seulement c’est long à faire, mais en plus, j’ai foiré mes angles droits, malgré la règle ET l’équerre conjuguées, screugneugneu…
Le A4 quadrillé, et la feuille de mesures sur le quadrillage taille réelle  
Et tadam !
Ce n’est que bien après que j’ai découvert l’existence de ce site qui propose tous types de feuilles quadrillées à imprimer ! bon, ce sera pour la prochaine fois…

ETAPE N°2 : Comme il s’agit d’un patron historique du XVIIIème, il faut le mettre à mesures… la planche de Leloir ne comporte aucune indication des mensuration de la dame à qui ce corps était destiné. La première chose à faire a donc été de déterminer (un peu au pif) l’emplacement des lignes de poitrine, de taille et de hanches… Bon taille c’est facile, c’est à priori le point le plus étroit de chaque pièce ; poitrine, vu les décolletés de l’époque et l’effet « push-up » produit par ce type de corset, j’en ai déduit que la ligne de poitrine passait quasi à ras du bord supérieur (j’ai laissé une simple marge de 1 à 2 cm, pour le principe de ne pas montrer les aréoles, ce qui est ridicule car ces corps ses portent exclusivement par-dessus une chemise) ; ligne de hanches, il n’y en a pas, les corps de cette fin de siècle finissent assez haut, et les « tassettes »  (les espèces de bords découpés dans le bas du corset) démarrent quasi à la taille).
Comme je m’y attendais, j’ai du rajouter des centimètres au tour de poitrine (un peu) et au tour de taille (beaucoup) ; par contre, à ma grande surprise, dessous de poitrine et hauteur de buste correspondent parfaitement aux mesures du patron d’origine !
Une fois le patron tracé et découpé, il faut passer à la toile

Publicités

4 réflexions sur “Projet XVIIIème : le corps semi-baleiné (2)

  1. J'ai evalement reproduit ce corset qui est d 'ailleur trop grand. mais ce qui me tracasse c'est qu il est trop grand aux dessous du bas a telle que l on voit un bout de ma poitrine au niveau du bas. Pourrriez vous me dire svp comment faire que l emmanchure ca plus petite ?

    J'aime

  2. Est-il trop grande en largeur ou en longueur?
    Si l'emmanchure ne monte pas assez haut, il suffit de rallonger légèrement le buste du corset, pour cela il faut insérer une bande de papier/tissu horizontale supplémentaire entre la ligne de taille et la ligne de poitrine, et raccorder les lignes de couture et de baleinage en rectifiant le tracé. Pour moi, le patron était parfait en hauteur, mais j'ai un buste très très court, il est donc normal de devoir le rallonger un peu, nous sommes en moyenne plus grandes que nos ancêtres du XVIIIème siècle.

    Si c'est un problème de largeur, c'est plus compliqué, il faut élargir l'avant du corset. Pour cela, il faut d'abord déterminer sur votre patron où se situe la limite entre l'avant et l'arrière du corps baleiné, autrement dit tracer une ligne verticale tout le long du côté, sous le bras. Mesurez ensuite votre tour de poitrine devant (d'un dessous de bras à l'autre) et divisez par 2 pour obtenir la moitié avant. Comparez cette mesure avec la largeur du corset au même endroit (du milieu devant jusqu'à la ligne côté):
    – si les deux mesures sont identiques, il faut enlever un peu au pan central (1) pour élargir le pan 2 d'autant.
    – si le corset est trop grand, il faut répartir la quantité que vous enlevez entre les pans, quitte à ne pas enlever la même quantité partout, un peu moins devant, un peu plus au niveau de l'emmanchure
    – si le corset est trop petit, en élargissant uniquement le pan milieu devant ou la jonction entre les pans 1 et 2, cela devrait repousser l'emmanchure vers le côté

    Le mieux c'est de faire une toile (= un brouillon), avec des marges de couture généreuses, et de rectifier directement sur la toile sur soi, au stylo et avec des épingles… Généralement, en corsèterie, il faut au minimum 2 toiles avant d'arriver à un corset vraiment sur-mesure.

    j'espère que mes explications sont claires, sinon n'hésitez pas à redemander 😉

    J'aime

  3. merci merci cela m'aider j'ai rétrécie les emmanchures mais encore une question :$ mes baleines font 6mm de large et 1mm d épaisseur combien dois je compter de marge pour les coutures ? merci encore de m avoir répondu si vite ^.~

    J'aime

  4. Généralement, je prévois 3mm de largeur en plus pour les couloirs à baleines.
    Mes baleines font 7mm, je pique mes couloirs à 10mm d'écart, donc couloirs de 1,2cm de large et je pique à 1mm de chaque bord.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s