Réalisation: déguisement de Viking improvisé

Samedi matin, pendant la gym, au cours d’une discussion avec une autre maman, je découvre que Mardi-Gras c’est ce mardi (déjà?!), et que les enfants doivent être déguisés 

13h, rentrée maison, épluchage compulsif du cahier de liaison, point de petit mot en vue, c’est l’arnaque!
14h30, cool après le repas, discussion très relax
Maman: qu’est-ce que tu veux mettre comme déguisement, mardi? Ton mousquetaire, ton chevalier ou ton pirate?
Petibout: non, je veux être un Viking
Maman ben … euh… oui, mais ton déguisement de Viking, c’est juste des accessoires! (un casque, un bouclier, une épée, et une chaîne avec médaillon)…
Petibout: oui, mais moi je veux être un viking (l’a de la suite dans les idées…)
15h allumage d’internet et recherchage rapide de akoicétyq’saressemble un viking…
trouvé! un truc qui plaît à Fiston et facile à bricoler pour Maman:  

15h15 descente aux enfers à la cave pour plongée dans les cartons de tissus, la boîte à galons, la boite à boutons etc… et remontée victorieuse avec touskifaut et même du choix! YOUPI!

la cape:
trop fastoche! le tissu remplaçant la fourrure (un polaire à poil long) était déjà coupé en cape/poncho, et le tour de cou est nickel!!!
On décalque donc la forme du « mouton » directement sur le tissu de la cape, en rajoutant de la longueur, puis on recoupe le mouton pour avoir le bon rendu, juste sur les épaules, une couture, un surfil et vala! (walhalla?    ).
samedi 18h00: la cape est faite, ne manquent que les accessoires (boutons déco, galon pour fermer devant, et biais pour ourler le bas…)

la tunique:
samedi soir, devant la télé, découpe de tissus: le corps de la tunique, d’après un autre déguisement (la cotte de chevalier), et le reste de mouton pour faire les jambières et brassards (2 rectangles pour le bas, deux trapèzes pour le haut).
dimanche 10h: mesures sur le fiston, puis découpe des manches de la tunique.
dimanche 11h30: tunique montée et fonctionnelle (surfilée mais pas ourlée)
dimanche 15h00: tunique finie, j’ai ourlé en posant le galon décoratif. Commentaire du Viking en voyant le rendu avec galon : « woah, c’est trop trop beau! »

finitions:
dimanche après-midi: tissage prise de tête pendant un loooong moment avec ce *%##!!!! de galon!
entre le fait que le logiciel Guntram travaille avec des cartons montés à l’envers (numérotation anti-horaire au lieu de horaire), et le fait que j’ai modifié le modèle, donc eu besoin de créer l’ordre des pivots de cartons, et le fait que le mini-viking m’interrompt environ toutes les 1mn30, me faisant régulièrement lâcher les cartons… j’ai du redéfaire au moins 4 fois l’ouvrage!
Qu’importe, j’y suis arrivée, Nenaure 1 – Galon 0
dimanche 18h30: pendant que le viking trempe dans son bain, nouvelle séance de coupe, pour les bandes de cuir et suédine pour faire la ceinture, reste à les assembler…
dimanche soir: devant la télé, couture main du galon et des boutons sur la cape, cape fonctionnelle! 
 lundi 17h00: biais piqué à la machine sur l’endroit de la cape, et rabattu à la main en point invisible le soir devant la télé
23h30 CAPE FINIE!!!


 ensuite, il me fallait retailler les bords de la ceinture coupée et piquée à la va-vite en fin d ‘aprème (ça, ça m’a pris 5mn)
23h40 CEINTURE FINIE!

il me restait encore les dessous de bras de la tunique à refaire, parce que ça grimaçait et c’était trop étroit, j’ai rajouté des goussets, le plus long a été de découdre et épingler les goussets en place, mais le résultat est impeccable en terme de taille/confort, et presque nickel esthétiquement (quelques minis plis mais c’est sous les bras, il n’y a que moi qui les vois)
1h30 du matin TUNIQUE FINIE!!!
 la dernière vraie galère, ça a été les brassards et jambières: d’une part, je les avais taillés un peu juste, en comptant sur l’élasticité du tissu pour permettre l’enfilage… j’ai donc taillé deux bandes rectangulaires de suédine de la hauteur de chaque pièce, j’ai assemblé un premier côté en zigzag extensible,  mais la couture de l’autre côté, vu l’étroitesse des pièces, ça a été du sport!
 d’autre part, je pensais couper simplement des bandes fines de suédine et les ficeler en zigzag autour des bras et jambes du fauve lors de l’habillage:  MAIS j’ai découvert lundi soir, en papotant avec une maman, que le carnaval n’était que l’après-midi et qu’il fallait mettre les déguisements dans le cartable
  …   j’ai donc coupé et épinglé mes bandes, et les ai fixées à la main par des petits points fixes à chaque croisement stratégique (pas compliqué, mais finalement assez long quand même)
3h30 du matin ACCESSOIRES FINIS!!!!  
( et je n’ai même pas pensé à prendre en photo les brassards et jambières…)

Le résultat final, sur Viking Méchant (il a mangé du dragon au petit déjeûner, hihihi)

et avec accessoires (pas peu fier, le Viking!)

Fournitures utilisées: toile de coton indien rayé vert pour la cape, taffetas polyester vert-jaune pour la tunique, tissu imitation suédine pour le biais de cape, une des faces de la ceinture et les bandes molletières et brassards, polaire aspect « mouton » pour le col et les brassards/ bandes molletières, PVC souple (et extensible, grrrr) imitation cuir pour l’autre face de la ceinture, boutons de récup, échevettes de coton noir et jaune pour le tissage du galon de cape, galon échelle noir et brillant tiré de mon « héritage » (les affaires de couture de feu ma Mamie)

Publicités

Une réflexion sur “Réalisation: déguisement de Viking improvisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s