Projet XVIIIème: une robe-chemise et ses accessoires

Un projet fou, mais assez divertissant et très instructif: dans l’espoir de pouvoir participer à la journée Grand Siècle de Vaulx-le-Vicomte, j’ai exploré les modes de la période concernée (1660-1789), et jeté mon dévolu sur la robe-chemise de la fin du XVIIIème (autour de 1785). Comme il existe peu ou pas de patron fiable existant pour ce type de robe (hormis les patrons historiques qui coûtent la peau des fesses), c’est l’occasion de poursuivre mon apprentissage du patronnage et de la coupe à plat…
Documentation et inspirations

Voici un tableau de référence de cette fameuse robe-chemise, également appelée « chemise à la reine » ou tout simplement « gaulle »: ce portrait officiel de Marie-Antoinette ainsi que d’autres, peints par Elisabeth Vigée-Lebrun, a contribué à faire sortir la robe-chemise du cadre intime, et la voir portée à partir des années 1780 également pour la promenade, au Petit Trianon loin de la mode guindée imposée par le protocole, et par temps chaud.

Ci-contre, la sus-nommée E Vigée-Lebrun, dans un autoprotrait daté de 1782, dans ce qui semble fort être une robe-chemise de couleur (plus rare). Elle a réalisé de nombreux auto-portraits durant cette décennie, souvent en robe-chemise qui semblait être une tenur fort prisée des femmes peintres de l’époque…

tableau de Foster, 1784, qui a probablement servi d’inspiration pour un des costumes du film The Duchess.

Tableau d’Antoine Vestier, 1785: j’adore l’effet de matière apporté par le tissu à rayures…

Auto-portrait d’Angelica Kauffmann, entre 1780 et 1785: l’ampleur et les plis creux du décolleté, les engageantes sur les manches, tout me plait! Je vais tenter d’obtenir le même rendu sur le haut de la robe.

.

 Exemple d’engageantes: ces multiples volants de dentelles ne sont pas typiques de la robe chemise, mais bien XVIIIème, et je me laisserais bien tenter.. 

une robe-chemise de la période 1785-1790 (source inconnue): la ligne globale fait très « chemise de nuit », ce sont les accessoires qui font le look!

Et enfin deux exemples tirés du « pas parfait historiquement » mais très acceptable Marie-Antoinette de Sofia Coppola: une capture d’écran avec Kirsten Dunst (M-A) en robe-chemise, et la reconstitution de la « Gaulle à la Polignac » réalisée par cette blogueuse.

 
 Dans ces deux images, c’est exactement le tombé que je recherche, une taille cintrée et un joli volume sur les hanches et l’arrière; reste à étudier la contruction des dessous pour obtenir ces effets…

D’autres exemples de robes-chemises, trouvés sur le web:
Augustintytär, bloggeuse finnoise très talentueuse
Koshka-the-cat: son journal et son blog
Jenny la fleur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s